Menu

  Saint-Izaire
Le village :

Des jardins bordant le Dourdou au château dominant le village, les maisons s’étagent à flanc de coteau, toutes construites en grès rouge, ouvrant soit sur des ruelles, soit sur de jolies calades, raidillons pavés de galets posés debout afin d’éviter d’y glisser (calés debout, d’où le nom de calade). Village médiéval dont l’histoire est étroitement liée à celle du château, au long des ruelles, on découvre des façades de nombreuses maisons anciennes, certaines flanquées de tours et de fenêtres à meneau datant des XVème et XVIème siècle. Village fleuri dès le printemps, il fait bon y flâner. En face du village, sur l’autre rive du Dourdou, en haut de la colline, la chapelle de Notre Dame de Grâce vaut le détour.

eglise.jpg
   
Le château :

Imposant édifice massif et fortifié, de plan quadrangulaire, bien sûr bâti en grès rouge, la façade est surmontée en son centre d’un donjon carré étêté de moitié au XIXème siècle.
Remanié au fil du temps, il a su conserver son architecture ainsi que ses éléments décoratifs d’origine, qui ont fait sa renommée. Les premiers évêques de Vabres l’abbaye près de Saint Affrique seraient à l’origine du château. Le bâtiment leur servi de résidence d’été puis de refuge durant les guerres de religion lorsque la cathédrale et leur palais de Vabres furent incendiés.S’y sont succédé 24 évêques, dont l’un des plus célèbres est François Ier de la Valette de Cornusson, frère du défenseur de l’île de Malte, Jean de la Valette.
Jusqu’à un passé récent, le château abrita une école libre avec son pensionnat. De nombreux habitants du village et de ses environs en conservent le souvenir.
Maintenant propriété de la commune, il a été classé monument historique en 1991 pour la richesse et l’originalité de son patrimoine. Les bénévoles de l’association "Vie et château" ont su lui redonner une vie et une âme.
Avec un itinéraire fléché et des panneaux explicatifs, la visite se fait seul, à son rythme.

On y découvre :
Une somptueuse cour intérieure.
Les fresques murales du donjon datant du XIVème siècle.
Le plafond de la chambre des évêques, de style baroque du XVIIème siècle.
Une ancienne cuisine aménagée.
Une salle de classe de l’ancien temps.
Un musée d’outils et objets d’autrefois.
Les originaux des statues menhirs.
Une salle d’exposition à thème.
Et plein d’autres découvertes...

Comptez au minimum une heure et demie.

chateau1.jpg
   
 
<< < > >>
 
 

Conception et réalisation Franck Liénard
mars 2006