Menu

  Document sans titre
LA REGION
VACANCES TOURISTIQUES :

L’Aveyron et particulièrement le sud-Aveyron sont des endroits de France les plus riches en sites et curiosités touristiques. Que ce soient des monuments, châteaux, églises, chapelles, lieux historiques, musées, des villages anciens et typiques, des traces de l’époque préhistorique, des rivières et des vallées, des paysages et points de vues, on pourrait en recenser des centaines et des centaines. Nous ne pouvons malheureusement pas tous les citer, mais vous trouverez ci-après quelques exemples représentatifs que nous avons sélectionnés, soit parce qu’ils sont proches de notre environnement, soit parce qu’ils font parti de nos coups de cœur.
Lors de votre séjour, vous aurez l’occasion de les admirer, et d’en découvrir bien d’autres, tout aussi pittoresques et enrichissants.

Brousse le Château : Au bord du Tarn, en aval de St Izaire, surmonté de son fier château fort, le village médiéval de Brousse fait parti des plus beaux villages de France. Ruelles escarpées, chapelle et château sont à visiter.
Coupiac : Village groupé autour de son imposant château forteresse du XIVème siècle, où se déroulent, en saison, des animations et ateliers médiévaux. A voir l’église et quelques belles façades. Musée du travail du bois et plan d’eau complètent la visite.
Fayet : Fin château renaissance, château de plaisance au milieu de son parc ombragé. Visite guidée de l’intérieur d’un grand intérêt.
Montaigut : Au cœur du Rougier de Camarés, le château fort de Montaigut se dresse sur un promontoire et offre une vue majestueuse à 360°. Visite guidée par les membres de l’association qui a entièrement restauré l’édifice. Ne pas oublier la petite église et le musée des traditions. Sentiers balisés.
Peyre : Le village surmontant le Tarn, près de Millau, à flanc de colline et à l’ombre de sa falaise, entièrement restauré, vaut de s’y arrêter et de s’y promener. A voir la curieuse église troglodyte. A noter la superbe vue sur le viaduc de Millau.
> >>

 

Conception et réalisation Franck Liénard
mars 2006